Accueil > Actualités > Transport > Transport aérien: La liaison directe Cameroun-Etats-Unis bientôt ouverte!

Transport

Transport aérien: La liaison directe Cameroun-Etats-Unis bientôt ouverte!

Par Hervé B.Endong - 07/01/2011

Accord bilatéral dénommé «Ciel ouvert»
Cette révélation a été faite à l’occasion de la deuxième réunion du Comité national de sureté de l’aviation civile (CNS) et selon Bello Bouba Maïgari, ce programme a pour finalité de sécuriser l’espace aérien de l’Afrique et ses aéroports. Sa concrétisation prochaine, explique l’ancien Premier ministre, sera tout simplement l’aboutissement d’un accord bilatéral signé entre les deux pays en 2006 et dénommé Ciel ouvert. Cet accord s’inscrit dans le cadre du programme américain appelé Safe skies for Africa initiative. Pour l’accomplissement de ce programme, le Cameroun a inscrit les deux aéroports internationaux de Douala et de Yaoundé appelés à devenir les last point of departure, les derniers points de départ pour le pays de Barack Obama. C’est dans cette perspective que ces plateformes aéroportuaires sont régulièrement inspectées par l’administration fédérale de l’aviation civile des Etats-Unis (FAA, ndlr), à fin de voir si le niveau de conformité aux normes de sûreté permet aux compagnies aériennes américaines de venir au Cameroun et celles du Cameroun d’aller aux Etats-Unis, déroule Bello Bouba Maïgari. En plus de ces inspections de la FAA, l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) a fait un audit en 2008 qui avait révélé qu’à l’époque, le taux de conformité du Cameroun aux normes internationale de sûreté de l’aviation civile était de 58,86%. C’est ce qui a conduit les membres du CNS a adopté plusieurs recommandations le 9 mars 2010 afin d’atteindre un taux de conformité de l’ordre de 70% en 2011. Au rang de ces recommandations, il y a l’accélération de la mise aux normes de l’aéroport international de Douala.


    Transport aérien: La liaison directe Cameroun-Etats-Unis bientôt ouverte!
    © Corbis images

Construction de la clôture de l’aéroport
Cette mise aux normes a d’ailleurs débuté à travers la construction d’une clôture de sûreté autour de cet aéroport afin de sécuriser cet espace qui était devenu une véritable passoire avec des riverains qui se retrouvent sur la piste et des animaux aussi. Ce projet est financé par la Banque Mondiale (BM) à hauteur de 3,6 milliards de Fcfa dans le cadre du Projet de Renforcement de la Sécurité et de la Sûreté de l’Aviation civile (PRSSAC). Les travaux de construction de cette clôture longue de 20 kilomètres étaient censés débuter ce mois de janvier 2001 d’après les prévisions d’André Paulin Ndongo, le coordonnateur du PRSSAC. En dehors du chantier proprement dit, la BM a financé le dédommagement déjà effectif des personnes dont les habitations ou les cultures se retrouvent à l’intérieur du tracé de cette clôture. Au total, on parle de 24 maisons et quelque 250 lots de cultures. Nous avions été amenés à retenir un tracé de clôture qui optimise la sûreté aéroportuaire tout en minimisant les déguerpissements, souligne le coordonnateur du PRSSAC. Tout porte à croire que cette clôture ne va pas envelopper tout le domaine portuaire de Douala envahi par près de 100 000 habitants. En tout cas, l’accord paraphé par le Cameroun revêt une importance capitale car ouvrir une liaison directe des vols à destination des Etats-Unis est pour plusieurs opérateurs économiques un acte inédit voire historique. Au regard de ses incidences sur les échanges économiques entre les deux pays. C’est un acte louable car s’il y a une liaison directe en direction des USA, on va énormément gagner en temps. Et les différents échanges seront boostés, expliquent quelques hommes d’affaires interrogés.


MOTS CLES :  Usa   Directe   Liaison   Aérien   Transport 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaire | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Connecter vous :
pseudo
e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire :
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation