Accueil > Actualités > Transport > Nouvel éclairci dans le ciel aérien camerounais

Transport

Nouvel éclairci dans le ciel aérien camerounais

Par Dipita Tongo - 14/11/2011

Une plate-forme de collaboration entre Camair-co et les différents syndicats opérants dans le secteur aérien vient de voir le jour, sa présentation était l’objet principal de la conférence de presse qui a eu lieu jeudi 10 novembre 2011, face aux hommes des médias. Alex Van Elk le Directeur général, Françis Ikomey le Directeur des affaires juridiques, Hubert Zombame le Directeur de la sécurité et bien sûr Yolande Bodiong des relations publiques et de la communication tous de Camair-co ; à leur côté les présidents de la confédération générale des travailleurs du Cameroun René Bernard Ekedi par ailleurs président du Syndicat national des personnels du transport aérien et activités connexes (Snpta), du syndicat national des techniciens au sol Pierre Marie Essimi et du syndicat des travailleurs du transport aérien Eyango Njong en plus du conseiller spécial du président confédéral Machia. Un fort déploiement qui avait pour but de mettre à nu la vision que partage ces 2 entités vis-à-vis du développement des activités de la compagnie, mais il était aussi question d’exposer les bases de la coopération avec les syndicats d’où le cadre d’échange nouvellement créé : « je pense que la collaboration avec les syndicats va davantage profiter au personnel, il est ici question d’étudier les meilleures possibilités de formation et d’encadrement de l’équipage, les syndicats nous permettraient également de mieux apprécier la qualification du personnel qu’on sera amené à recruter plus tard, dans le domaine du transport aérien les syndicats sont des instituts de référence car connaissant bien les mécanismes. Il est véritablement impossible de travailler sans dialoguer avec les syndicats, c’est pourquoi nous avons établi une plate-forme de dialogue pour confronter nos points de vue et en tirer le meilleur pour le développement de la compagnie» a martelé Alex Van Elk.


    Rencontre entre les dirigeants de Camair co et les syndicats, le 10 novembre à Douala
    © Camereco.com

C’est dire qu’à Camair-co la nouvelle donne de coopération est très appréciée. Le principal argument de satisfaction mis en avant par les syndicats est l’application de l’article 8 du décret portant création de Camair-co « l’article 8 dit ceci, pour le démarrage effectif de Camair-co le recrutement sera fait prioritairement aux ex-agents de l’ancienne Camair » soutien René Bernard Ekedi, au nom de cet article les syndicats se félicitent de ce que sur les 800 ex-agents Camair, 35% aient été recrutés jusqu’à ce jour par la nouvelle compagnie, néanmoins ces derniers disent garder un œil bien ouvert par rapport à la gestion future de la boîte « le syndicat a pour rôle, 1 de protéger les intérêts du travailleur, 2 de préserver ceux de l’entreprise car sans entreprise il n’y a pas de travailleurs» se justifie le président confédéral.

Après la pluie…
Pour les syndicats l’essentiel de leurs revendications sans être définitivement résolues sont néanmoins suivies ce qui constitue un motif de satisfaction. La rencontre de ce jeudi fait suite au fiasco de juin dernier relatif à un courrier du Snpta, celui-ci demandait à rencontrer la direction de la compagnie née des cendres de la Camair, pour discuter de plusieurs sujets. Il s’agissait entre autres du traitement spécial des expatriés, des salaires «mirobolants» affectés à certains employés sur des bases inconnues, du recrutement des ex-employés de la Camair… Malheureusement, les débats sur ces questions essentielles n’auront pas eu lieu. Toute chose qui semble pour l’instant classée au regard du nouveau cadre d’échange.



MOTS CLES :  Camair   Co   Logo   Aviation   Avion   Cameroun   Syndicat   Avion 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaire | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Connecter vous :
pseudo
e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire :
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation