Accueil > Actualités > Général > Secteur cimentier: Une convention de coopération entre Cimencam et Labogenie

Général

Secteur cimentier: Une convention de coopération entre Cimencam et Labogenie

Par Hervé Endong - 12/03/2012

Recherche et développement
A travers les documents paraphés devant plusieurs partenaires se recrutant le plus parmi les entreprises du secteur du Bâtiment et travaux publics (Btp), les deux entreprises ont scellé un accord en faveur de la recherche et du développement sur les ciments, les bétons et les mortiers pour garantir une qualité exceptionnelle et régulière. Concrètement, le Labogenie a un cahier de charges qui porte sur quatre points majeurs. Actualiser la base de données des ciments de Cimencam, contribuer à la formation technique des technico-commerciaux, élaborer des études croisées sur les ciments et les bétons et garantir l’étalonnage des équipements des laboratoires. L’objectif étant de permettre au seul producteur national de ciment de rester constant dans la production des ciments de qualité, et fidèles à la norme camerounaise NC 234 : 2009-06. La filiale du groupe français Lafarge, quant à elle, doit apporter au Labogenie son expertise industrielle acquise au fil de 40 ans d’expérience, son approche scientifique des ciments, ses échantillons. Il s’agit donc d’un contrat synallagmatique. Les Cimenteries du Cameroun étaient représentées par Ravi Iyer, le directeur général. Tandis que Philippe Nouanga s’en engagé au nom du Laboratoire du génie civil, en sa qualité de directeur général.


    Les deux responsables signant l'accord.
    © camereco

Triple objectif
En rapprochant leurs activités, les deux entreprises recherchent un triple objectif. Dégager d’importantes synergies en termes d’investissements et de coûts, inaugurer une démarche innovante en faveur du développement de nouveaux ciments et bétons et fournir des solutions avancées pour satisfaire les besoins de leurs clients et marchés.
« Nous nous engageons par cet acte à mutualiser nos compétences et notre know-how pour les travaux de recherche et de développement sur la qualité des ciments et les bétons. Les résultats de ces différentes investigations permettront une meilleure utilisation du matériau ciment dans les travaux de génie civil au Cameroun », explique Philippe Nouanga. Même son de cloche pour son homologue de Cimencam. « Nos équipes vont maintenant travailler ensemble dans le cadre de cette convention, afin de renforcer davantage la notion de qualité, de normes et de standards, dans le secteur de la construction au Cameroun », promet Ravi Iyer.
Qualité du ciment au Cameroun
La qualité du ciment se pose avec acuité au Cameroun. En effet, au lendemain de la libéralisation du secteur des matériaux de construction et du ciment, le marché camerounais a enregistré des marques de ciment d’origines diverses. L’expérimentation de certaines d’entre elles a conduit à de nombreuses déceptions et des pertes significatives en investissement. Tout ceci, à cause de la qualité approximative. « Il faut décrier l’amateurisme de certains intervenants dans le domaine du bâtiment et des travaux publics qui n’a fait qu’empirer la situation », relève Ravi Iyer. Toutes choses qui, d’après lui, ont conduit Cimencam à créer en son sein un comité de développement produit appelé Codep, chargé de surveiller la régularité et la qualité des produits et de proposer des solutions innovantes aux clients. « Parce que le respect des normes camerounaises, des standards internationaux, la fourniture régulière du marché, le travail d’équipe et la satisfaction des clients sont les valeurs qui portent notre action », poursuit l’Indien. Le recours au Labogenie pour l’assistance technique montre et démontre à coup sûr que la filiale du groupe Lafarge se soucie de sa clientèle, et surtout la qualité au rang de ses priorités. Après ce mariage, il reste maintenant que les importateurs du ciment trouvent emboitent le pas, car le mauvais ciment vient de ce côté-là, d’après des témoignages. Créée en 1963 et unique producteur national, Cimencam est le leader du marché du ciment au Cameroun et en Afrique centrale. Sa production locale est de 1,5 million de tonnes. L’entreprise totalise un effectif de 500 employés et a réalisé un chiffre d’affaires de 93 milliards FCFA en 2010.


1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaire | Poster un commentaire

offre de ciment

Par kias

12/03/2012 17:18

nous offrons du ciment portland ordinaire normes europeenne en 1971/2000 prix 110USD/MT CNF DOUALA PORT, Inspection Via SGS, Payment Lc a vue.
www.cementexport.webs.com

POSTER UN COMMENTAIRE

Connecter vous :
pseudo
e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire :
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation