Accueil > > Actualités > Coopérative : Embellie à la section CamCcul de Douala

Actualités

Coopérative : Embellie à la section CamCcul de Douala

Par Hervé Endong - 07/05/2012

Assistanat et formation
Au 31 décembre 2011, la section CamCcul de Douala a collecté 7.420.117.449 FCFA dans le chapitre dédié aux parts sociales et épargnes collectées. Contre 6.780.928.605 FCFA au 31 décembre 2010. Soit une augmentation de 9,43% en valeur relative et 639.188.844 FCFA en valeur absolue. La plus grande variation positive, apprennent les dirigeants régionaux, a été observée à la Mutuelle pour l’épargne et le crédit d’investissement. La Mupeci, en effet, s’en tire, elle seule, avec 700.224.395 FCFA. A l’origine de cette embellie, de nouvelles actions entreprises par la présidente de la section Douala, dans le sens de l’assistanat et la formation. « Tout au long de l’exercice, les agents de recouvrement de la Camcull n’ont ménagé aucun effort pour appuyer les caisses dans le recouvrement des créances en souffrance », souligne Jeanne D’Arc Ngatchou. Cette opération, explique la présidente du conseil d’administration de Cec-Prom Douala, a permis de recouvrer dans les prêts radiés 52.281.134 FCFA. L’augmentation du nombre d’adhérents est aussi citée comme raison de la bonne santé financière de la CamCcul. D’après le rapport présenté par le superviseur de la section, le nombre de membres est passé de 29.860 au 31 décembre 2010 à 33.894 au 31 décembre 2011, soit une augmentation de 4034 nouveaux membres en valeur absolue, et 13,51% en valeur relative. « On a enregistré les plus grandes variations positives à Mupeci et Penja, soit respectivement 2742 et 489 membres », apprend Célestin Njomou


Ambition
Toutes ces informations ont été servies au cours des travaux de l’assemblée générale ordinaire de la section CamCcul de Douala qui s’est tenue le 28 mars 2012, à Douala, sous la houlette de Jeanne d’Arc Ngatchou. La section de Douala est composée de quatre régions. Le Littoral, le Centre, le Sud et l’Est. Elle est constituée de 28 coopératives d’épargne et de crédit actives. L’ambition de la présidente de section d’améliorer le traitement des prêts et surtout de lutter contre la délinquance desdits prêts. « La CamCcul est en pourparlers avec les cabinets juridiques qui devront renforcer le recouvrement dans la section en vue de ramener le taux de portefeuille à risque de 60 jours à moins de 5% », soutient Jeanne D’Arc Ngatchou. Créée et agrée en 1968, la CamCcul est le plus grand réseau de microfinance au Cameroun et en Afrique centrale. A ce jour, elle contrôle plus de 36% du marché de microfinance dans la Cemac et plus de 78% au Cameroun. Son assemblée générale se compose des délégués représentant les caisses affiliées et qui prennent part aux travaux des assemblées générales annuelles ou extraordinaires. Le réseau est subdivisé en cinq unités territoriales appelées régions.


0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaire | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Connecter vous :
pseudo
e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire :
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation