En ce Moment :

Auteur: André mercredi, 9 janvier 2019

FORMATION DE 26 000 ACTEURS DU SYSTÈME ÉDUCATIF, POUR RELEVER LE NIVEAU DE PERFORMANCE DES ÉLÈVES

Depuis le lundi, dans la ville de Yamoussoukro, se déroule un atelier de renforcement des capacités, pour un meilleur suivi pédagogique et administratif. Les participants sont les encadrants du dispositif de formation des instituteurs et les directeurs d’école primaire.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du projet Initiative francophonie pour la formation à distance des maîtres (IFADEM) et du Projet d’appui à l’amélioration, des apprentissages premiers et à la direction des établissements primaires de Côte d’Ivoire (PAPDES).

Allah Yao, l’inspecteur général de l’Education nationale,annonce que les dernières évaluations nationales ont montré que les premiers apprentissages en Côte d’Ivoire, restaient mal maîtrisés par les élèves à la fin des cours préparatoires. « Il a été prouvé que 80% des élèves ne savent pas lire à la fin des cours préparatoires », ajoute t-il.

Le projet IFADEM PAPDES a donc pour objectif d’améliorer au cours des trois prochaines années, la compétence professionnelle de 26 000 enseignants, dont 10 000 instituteurs des classes de Cours préparatoires première année (CP1) et deuxième année (CP2), des Cours élémentaires première année (CE1), 15 000 directeurs d’écoles et 1000 chefs d’établissements secondaires.

Ces actions qui seront menées permettront de relever le niveau de performance des élèves des Cours préparatoire en lecture, écriture et en calcul, qui représentent la base de l’éducation scolaire.Ce sont au total 105 encadrants des inspecteurs de l’enseignement préscolaire et primaire, des conseillers pédagogiques des villes de Divo, Duékoué, Gagnoa, Guiglo et Man qui prennent part à l’atelier de renforcement des capacités. La session de formation de Yamoussoukro est la dernière d’une série démarrée à Grand-Bassam avec 116 encadrants puis à Abengourou avec 137 encadrants.

La formation prendra fin le mercredi et permettra aux acteurs de s’approprier le concept de formation IFADEM, la méthodologie de formation à distance, les contenus des livrets de formation, les contenus de formation TICE, et de les doter d’outils de tutorat et de supervision du dispositif de formation des instituteurs et des directeurs d’école primaire.

Après le succès qu’a connu la phase pilote du projet IFADEM de 2013 à 2015 avec 600 instituteurs à Gagnoa et à Abengourou, la Côte d’Ivoire a obtenu à travers le Contrat de désendettement (C2D), un financement pour former l’ensemble des 26 000 personnes concernées. Beau Allen Authentic Jersey

André

A lire aussi



Commentaire



SHARE

Camereco.com