En ce Moment :

Auteur: Nadine GUEPI samedi, 16 février 2019

Cameroun : les consultations pour le DSCE II ouvertes

Cette deuxième phase du plan d’émergence va de 2020 à 2027. Des conférences de consultations scientifiques vont se tenir du 26 au 29 mars à Yaoundé.

10 grandes thématiques forment l’architecture du prochain Document de stratégie pour la croissance et l’emploi (DSCE), le plan de développement du gouvernement pour faire du Cameroun un pays émergent à l’horizon 2035.

Ces thématiques portent entre autres sur la caractérisation du paradigme de développement et analyse de sa pertinence compte tenu de l’objectif d’émergence ; la diversification et compétitivité de l’économie camerounaise ; le financement de l’économie et efficacité du système bancaire; le  développement des infrastructures et de la dette publique ; l’agriculture, pauvreté dans le monde rural et autosuffisance alimentaire ; ou encore la qualité des institutions et gouvernance.

Le gouvernement, à travers le ministère de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) lance à ce sujet un appel à « contribution scientifique », pour l’élaboration dudit document.

L’objectif étant de recueillir « les contributions du monde universitaire et professionnel dans le cadre des réflexions entamées pour la planification du développement économique et social du Cameroun pour la prochaine décennie. En d’autres termes, il est question de consulter les chercheurs, entrepreneurs privés et acteurs de la société civile dans le cadre de l’élaboration du document-cadre de planification de mise en œuvre de la deuxième phase de la vision 2035 », renseigne cet appel à communication.

Les soumissions pour l’élaboration de ce document sont attendues au plus tard le 1er mars, et les conférences de consultations se tiendront du 26 au 29 mars 2019.

En rappel, la phase I du DSCE couvrait la période 2010-2019. En janvier dernier, le gouvernement confesse l’échec de cette première phase. Le 23 janvier à Yaoundé, Paul Tasong, le Minepat délégué reconnaissait : « le tout premier indicateur portait sur une croissance économique soutenue pendant les 10 ans. Le souhait était d’atteindre une croissance moyenne de 5,5% sur la période de planification. A ce jour, nous n’avons pas atteint de manière totalement satisfaisante ce taux de croissance. Le taux de croissance moyen de nos jours est de 4,5% ».

Le DSCE III couvre la période allant de 2028 à 2035 et « poursuit comme objectif l’atteinte par le pays du statut de nouveau pays industrialise »Dennis Cholowski Authentic Jersey

Nadine GUEPI

A lire aussi



Commentaire



SHARE

Camereco.com