Auteur: André lundi, 21 janvier 2019

Le marché financier camerounais sur le chemin de l’intégration

Le Président de la Commission des Marchés Financiers, Jean Claude NGBWA a réuni le 28 novembre 2017 au siège de l’organisme de régulation, tous les acteurs du marché financier du Cameroun.

A l’ordre du jour de ce cadre de concertation permanente avec la place financière, la communication du Président de la CMF à la suite de la décision d’intégration des marchés financiers prise par la Conférence de Chefs d’Etats de la CEMAC lors du sommet extraordinaire tenu à N’Djamena le 31 octobre 2017.

En rappel, examinant la question du rapprochement des bourses de valeurs mobilières régionale et nationale, la conférence avait décidé de fixer le siège du Régulateur du marché financier régional à Libreville et celui de la Bourse des valeurs mobilières régionale à Douala, la BEAC étant pour sa part désignée comme dépositaire central.

La CMF a pris acte des effets positifs de cette décision qui consacre l’intégration des marchés financiers de la CEMAC, et son Président a présenté aux acteurs du marché financier national les étapes devant concourir à la mise en œuvre effective de la décision des Chefs d’Etats en vue d’aboutir à l’installation du Régulateur et de la Bourse régionaux, respectivement à Libreville et à Douala.

Au cours des échanges, les participants se sont principalement interrogés sur le sort des activités du marché financier national et des structures du marché pendant la période menant à l’intégration totale des deux places financières.

Le Président de la CMF a indiqué à tous les acteurs qu’en attendant la mise en œuvre effective de la décision de la Conférence des Chefs d’Etats, sous réserve des orientations gouvernementales et des prescriptions attendues de l’Acte Additionnel de la CEMAC sur cette décision, la Commission des Marchés Financiers continue à exercer son rôle de régulateur du marché financier national.

En conséquence, tous les acteurs du marché financier (Douala Stock Exchange, Dépositaire Central, Banque de Règlement, Prestataires de Services d’Investissement) poursuivent leurs activités respectives dans le cadre de la dynamisation du marché financier et dans la perspective de l’intégration des deux places financières décidée par les Chefs d’Etats de la CEMAC.

André

A lire aussi



Commentaire



SHARE

Camereco.com